Archives mensuelles : novembre 2017

téléchargez la documentation

Téléchargez ici la documentation nécessaire à la participation au projet pédagogique «Regards sur mon paysage, 5e édition : «bocage des villes, bocage des champs» :

Regards sur mon paysage, mode d’emploi : les infos indispensables pour comprendre l’opération

Une lettre aux parents expliquant l’opération et décrivant l’utilisation qui sera faite de la production des enfants (dessins, photos…)

un formulaire d’autorisation d’utilisation de l’image de l’élève
. pour les élèves de l’école La Fontaine,
. pour les élèves de l’école de La Vallée de l’Yon,
. pour les élèves de l’école Montjoie,
. pour les élèves de l’école Saint-Nicolas.

Les objectifs pédagogiques

Le projet

« Regards sur mon paysage » est une action pédagogique originale du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Vendée, menée en partenariat avec l’Éducation Nationale.

Le projet pédagogique vise à éveiller le regard des élèves de cycle 3 sur leur environnement quotidien pour préparer la génération des citoyens de demain à devenir des acteurs attentifs à l’environnement et à sa pérennité.

Les programmes

Les objectifs pédagogiques sont liés au programme « sciences expérimentales et technologies » des classes de cycle 3, au français, à la géographie, aux sciences et vie de la terre et à l’éducation physique et sportive :

  • attirer l’attention sur les paysages quotidiens,
  • sensibiliser les élèves aux spécificités des paysages qui les entourent, et dans lesquels ils vivent,
  • faire prendre conscience que cet environnement se transforme et évolue, sous l’action de l’homme,
  • relier la théorie à la pratique du terrain,
  • encourager les enfants à exprimer leur perception et leur ressenti, par des outils numériques (cartographie, photographie…) ou traditionnels (dessin…),
  • permettre aux classes d’être reporters de leur propre travail en alimentant le site dédié à l’opération (www.regardssurmonpaysage.fr),
  • relier une discipline artistique (la photographie) et la maîtrise de la langue (expression orale, enrichissement du vocabulaire et travail d’écriture),
  • œuvrer à plusieurs autour d’un projet commun,
  • développer un travail de recherche et d’ouverture sur la vie locale.

Le projet pédagogique vise à éveiller le regard des élèves de cycle 3 sur leur environnement quotidien pour préparer la génération des citoyens de demain à devenir des acteurs attentifs à l’environnement et à sa pérennité.

Regards sur mon paysage – mode d’emploi

Les étapes du projet pédagogique s’articulent autour de trois objectifs :

  • Analyser les paysages d’un même territoire : un atlas des paysages vus par les 9/12 ans.
  • Communiquer entre classes : les classes communiquent entre elles, et expliquent leur territoire, via le site internet dédié à l’opération.
  • Faire découvrir la richesse des paysages ordinaires : les classes se rencontrent deux à deux sur un parcours défini au cour de l’année.

ce qui compte à nos yeux

Découvrez les points forts de Regards sur mon paysage !


accompagner au plus près

Pour répondre à vos besoins, nous proposons un accompagnement sur mesure. Sur la totalité du processus, le CAUE assure la sensibilisation des enseignants et l’accompagnement des classes. Muriel, paysagiste, référent sur l’action et Nicolas, chargé de sensibilisation au paysage se mobilisent.
Chaque classe aura la possibilité de rencontrer le CAUE à six reprises.
Les formes varient, de la réunion préparatoire avec les enseignants aux interventions auprès des élèves en classe ou sur le terrain.

à partir des spécificités des classes, des territoires et des intervenants, chaque enseignant construit sa propre version de regards sur mon paysage.


donner la parole aux élèves

Les élèves sont amenés à parler de leur paysage, à rechercher des informations complémentaires pour approfondir leur connaissance et à la partager. Cette recherche est l’occasion d’échanges en classe, à la maison et à l’extérieur auprès des voisins, des élus et des personnes ressources locales.

impliquer les élèves, prendre en compte la vision de chacun puis les mettre individuellement ou collectivement en position d’enquêteur.


montrer et réagir en temps réel

Le site internet dédié à Regards sur mon paysage montre l’évolution et la vie du projet dans chaque groupe. Véritable journal de bord, Il est alimenté les classes, devenues reporters de leur propre travail et par nos soins, au fur et à mesure des rencontres.

pour plus d’interactivité avec les familles, le CAUE donne la possibilité aux parents qui le souhaitent de réagir sur la production des classes directement sur le site internet dédié à l’opération : www.regardssurmonpaysage.fr


DÉCOUVRIR ENSEMBLE UN TERRITOIRE

Les élèves imaginent un parcours de découverte des paysages en fonction de ce qu’ils ont envie de montrer et d’expliquer. Les classes se reçoivent mutuellement pour croiser leurs connaissances et faire découvrir le fruit de leur recherche sur le territoire.

les élèves, en posture de guide, parlent aux élèves.


DIFFUSER UNE CULTURE DU PAYSAGE

Le paysage est un sujet de société, il s’inscrit dans les enjeux actuels qui touchent à l’environnement et à la culture. Il compose notre cadre de vie et participe à la construction d’une identité individuelle et collective. A ce titre, il relève de besoins essentiels à notre humanité.

L’éducation au regard fait partie de nos missions, notamment au travers la sensibilisation au paysage, à la société, au monde qui nous entoure.

Regards sur mon paysage est pour nous l’occasion :

  • d’avoir un aperçu de l’attachement  de la population, et particulièrement des scolaires, aux paysages communaux, d’un même territoire.
  • de proposer une diversité des approches (historique, géographique, artistique, littéraire, sociale,…) et des techniques (photographie, audio, vidéo),
  • de provoquer une ouverture sur la vie locale, par la variété des échanges avec les habitants, les associations locales ou les personnes ressources qui contribuent à l’enrichissement du projet,
  • de collecter les témoignages des enfants de 9 à 12 ans, par leurs les photographies et les bons mots qui les accompagnent, et dont la fraîcheur souvent inattendue nous amène à reconsidérer notre approche du territoire.

croiser les regards et les approches sur les paysages ordinaires pour mieux sensibiliser aux enjeux actuels de notre société.