Archives mensuelles : avril 2018

« Il a l’oreille et l’oeil du photographe » Emilie, 10 ans

 

1ère sortie avec un photographe naturaliste sur les bords de l’Yon à la Roche sur Yon !

Les élèves en classe de CM2 de Soazic launay de l’école Montjoie de la Roche sur Yon, ont effectuer leur première sortie de terrain avec Patrick Trecul photographe, naturaliste, lundi 23 avril.

Les élèves équipés d’épuisette à insectes, d’appareil photo, d’un carnet de note et d’une loupe, avaient pour mission d’observer la flore herbacée, les arbres et les insectes vivants le long des berges de l’Yon. En observant les herbes folles, les arbres et les arbustes qui poussent naturellement au bord de l’eau, entre le pont Rouge et le pont Eugène Brethé, ils ont repérés l’Aurore, le cerfeuil sauvage, la renoncule, la phragmite, l’aulne, le chêne, le frêne, le gîte d’un petit campagnol… au son du chant des oiseaux. Une façon ludique d’apprendre à être à l’écoute du milieu qui les environne…

1ére sortie bien remplie pour les élèves de CM2 de l’école Saint Nicolas à la Ferrière!

Accompagnés par Muriel, paysagiste au CAUE et par leur enseignant Alain Ollivier, les élèves ont du se repérer sur la « carte du randonneur » (carte IGN de la série bleue au 1/25 000 ème), trouver le nom du cours d’eau traversé, le sens d’écoulement du ruisseau, comprendre les courbes de niveaux, se rendre compte de l’évolution de l’urbanisation avec les quartiers pavillonnaires et les voies nouvelles, observer les traces de plessage, les arbres têtards, les plus gros chênes, le fragon, la flore en fleur….

Sur les traces du bocage de la vallée de l’Yon !

Les élèves en CM2 de la classe de Soazic Launay de l’école Montjoie préparent leur parcours…

Partis sur les traces du bocage d’une portion de la vallée de l’Yon située à l’intérieur de l’agglomération de la Roche sur Yon, les élèves ont trouvé des informations et des cartes postales anciennes en recherchant notamment sur le site des archives départementale. Puis, ils ont repéré sur des fonds de cartes préparés par Muriel, paysagiste au CAUE, les premiers points d’intérêts. Le cadastre Napoléonien a été comparé avec la vue arienne et la carte IGN.